vendredi 18 janvier 2008

Baisse des prix : Paris intramuros

Source : lesechos.fr

Après la flambée des dernières années, les prix ont reculé dans sept arrondissements, notamment le VII° (-1,4 %) et le IX°(-1,8 %), durant le quatrième trimestre 2007. Dans les autres arrondissements, les prix ont continué de grimper. Le marché devient plus sélectif.
Changement de tendance ? Le dernier baromètre de Seloger.com fait état de baisse des prix de vente dans sept arrondissements de Paris sur vingt, au cours des trois derniers mois. Plus précisément, les prix ont reculé de 1,8% dans le IX°, de 1,4% dans le VII°, de 0,6% dans le XVI°, de 0,4% dans le VIII° et le IV°, et de 0,1% dans le XV° et le X°. Etant calculés sur les prix "affichés" par les vendeurs et non sur ceux signés par les acquéreurs, il est fort probable que le recul soit plus sensible.
Malgré ces légers replis enregistrés sur un trimestre, les prix dans ces arrondissements et dans les autres ont continué de grimper au cours de l'an passé. En moyenne les prix de l'immobilier résidentiel ancien à Paris ont affiché une hausse de 8,4 % en 2007, contre seulement 5,4% en 2006, selon le dernier baromètre Seloger.com, basé sur les prétentions des vendeurs.

Le prix moyen du m2 à Paris : 7.451 euros

Toujours selon Seloger.com, Paris n'est devancée que par Lille, qui affiche une progression de 8,7 % sur un an. A fin décembre, le prix moyen du mètre carré à Paris ressortait à 7.451 euros, ce qui marque un nouveau record. Avec un tel prix moyen, la capitale n'est accessible que pour les acquéreurs aisés et/ou étrangers. Trois arrondissements affichent des hausses trimestrielles substantielles: + 5,4% pour le I°, 4,9% pour le V° et 4,1% pour le III°.

Les loyers aussi augmentent à Paris

Avec une hausse annuelle de 5,8 %, Paris figure dans le peloton de tête des villes françaises où les loyers demandés par les bailleurs ont le plus augmenté. Là encore, ce score risque d'être légèrement surévalué puisqu'il ne prend pas en compte les éventuelles négociations exigées par les locataires.
Dans certains arrondissements, les hausses de loyer ont franchi le cap des 10%. C'est le cas notamment du II° ( +10,1 %) ou du VIII° (+ 11 %). Mais dans l'ensemble, sur les trois derniers mois, la hausse semble s'être calmée, puisque le loyer moyen ressort à 26,56 euros le mètre carré, en hausse de + 0,5%.
Qu'il s'agisse de l'acquisition ou de la location, le marché devient plus sélectif. Les prix vont sans doute continuer de se corriger, là où l'offre dépasse la demande.

Aucun commentaire: