dimanche 3 février 2008

Les français et la propriété

La pierre reste une valeur sûre pour les Français. Si les motivations sont différentes, la finalité reste unique: devenir propriétaire, selon un sondage Empruntis avec Market Audit réalisé auprès de 2 000 internautes en janvier. Pour une part importante d'entre eux (23.5%), c'est l'arrivée d'un enfant qui les incitent à acheter. Les autres se disent prêts à acquérir un logement si les prix baissent (50%). A la troisième place de leurs motivations, arrive une rentrée d'argent inattendue et en quatrième position, une baisse des taux d'intérêt.


Sceptiques sur les mesures fiscales

Les mesures fiscales votées cet été en faveur de l'accession à la propriété semblent atteindre leur but, mais timidement. Ainsi, 15% des sondés déclarent avoir réalisé leur achat après le 6 mai 2007 suite à à la mesure de déduction des intérêts d'emprunt. Cependant, 47% des sondés ne croient pas en leur efficacité, lesquelles «n'aideront en rien les ménages modestes », selon l'étude Empruntis. Pour 21% d'entre eux, la difficulté à devenir propriétaire vient des prix de l'immobilier «de toutes façons trop élevés». Au mieux, pour 26% des personnes interrogées, ces mesures fiscales «donneront un coup de pouce». Mais seuls 5% des sondés estiment que «cela aidera réellement ceux qui ne pouvaient pas acheter auparavant.»


Crainte de «subprimes» à la française

La crise qui a secoué l'immobilier américain, avant de toucher les finances mondiales, n'a pas laissé les Français indifférents. Ils sont 63% à craindre que «ce phénomène se produise en France» tout en faisant le parallèle avec les emprunteurs ayant souscrit des crédits à taux variables. Paradoxalement, les personnes interrogées ne pensent pourtant pas que le marché immobilier va se retourner. Ils estiment (38%) qu'il va rester solide, et pensent en majorité (51%) que dans les cinq années à venir, l'immobilier va rester stable. Ils ne sont que 21% à croire à une baisse des prix.

Source Le Figaro.

Aucun commentaire: