samedi 9 février 2008

Quel impact du maintien des taux ?

A l'occasion de sa réunion de politique monétaire jeudi 7 février, la Banque centrale européenne asans surprise laissé inchangés ses taux directeurs à 4%, leur niveaudepuis juin.
Le marché tablait sur un statu quo. D'après les économistes, la baisse des taux n'interviendra pas avant le 2e trimestre, sans doute aprèsmars, à l'occasion des nouvelles projections de croissance etd'inflation.
La Banque d'Angleterre (BOE), qui se réunissait aussi ce jeudi, a elleréduit son principal taux d'un quart de point, à 5,25%, comme anticipé.

Le maintien des taux va accentuer les tensions sur l'immobilier. En effet, les taux actuels ne permettent pas aux ménages d'acheter en ne doutant pas d'avoir un taux intéressant. Les acheteurs sont déjà dans l'attente afin de voir venir comment va se dérouler la baisse de l'immobilier. Ils risquent d'avoir un avis plus tranché sur une position d'attente car les taux si ils n'évoulent pas à la baisse pour l'instant, baisseront certainement d'ici peu.

Mais attention cela n'enlève pas le fait que les banques se sont calmées par rapport aux prêts. Le temps du prêts zéro apport est fini totalement.

Par ailleurs, la BCE ne baissera jamais comme la fed ses taux car
la politique de Trichet est de limiter l'inflation.

Aucun commentaire: